Session sécurité CK/mer du Samedi 20 mars

Le programme de la session :
de 9h à 15h00 heures, coefficient de marée 49, navigation dans l’Archipel de Molène si la météo le permet.
– à terre : appel des secours. Le bulletin météo. Préparer une randonnée dans l’archipel de Molène (première partie) : tracer la route sur la carte marine en tenant compte de la carte, des courants, de la météo, du niveau du groupe.
– en mer : récupération à l’anglaise, remorquages, récupérations remorquées. Révision des exercices de la session précédente.
Organisateur : Jef D.
Inscrits : David R., Eric B. et Joël H.

Bac dans le Chenal du Four – Photo : Jef

Compte rendu :

La météo l’a permis. Nous étions donc quatre à échanger, carte marine et Atlas des courants de marées en main, autour du thème « Préparer une randonnée dans l’archipel de Molène », sur la plage de Porsliogan samedi à 9h00.

Une heure après la PM de Brest, nous avons mis les kayaks à l’eau pour passer le chenal du Four et rejoindre l’île de Béniguet. Nous avons tenu le cap prévu jusqu’à la basse des Renards et puis, de là, nous avons changé de cap pour approcher le milieu de Béniguet (la tourelle de Christian Braz). Bien nous en a pris, car nous avons pu approcher une petite compagnie de dauphins en action de pêche. Il devait y avoir du poisson, car ils sont restés sur zone un quart d’heure. De là nous nous sommes rapprochés de l’île puis avons passé la pointe qui précède Béniguet nord. Un courant contraire, d’un bon 3 nœuds, nous a donné un peu de mal. Et puis nous avons eu un petit creux.

Après un remorquage et un double remorquage dans la veine de courant, la fatigue relative et notre estomac nous ont guidé vers l’ancien hameau de l’île Béniguet, où nous avons pique-niqué à l’abri du vent.

Béniguet – Photo : Jef

Requinqués, nous sommes allés à la Grande Vinotière, pour, ensuite, aller raser la pointe de Kermorvan et ainsi passer sur les mouvements d’eau de la zone. Je vous confie que j’ai été fier de mes compagnons qui ont navigué avec aisance sur la mer qui bouge. Un peu avant 16h, nous avons débarqué, ayant le temps de ranger et d’être chez nous, sans risquer de prune. L’envie d’y retourner a fait son nid dans nos cœurs.

La Grande Vinotière – Photo : Jef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *