Weekend CK/mer à Crozon – 17-18 juin 2023

Weekend CK/mer à Crozon – 17-18 juin 2023

|

Découvrir Crozon en kayak

Stéphanie L. (de Brest) proposait un week-end en presqu’ïle de Crozon, le weekend des 17 et 18 juin 2023. Programme alléchant, époque propice, kayaks frétillants, pas moins d’une vingtaine de personnes ont manifesté leur intérêt. D’abord limité à 12 personnes, Stéphanie décidait finalement, grâce au renfort de Bertrand et une météo clémente, de l’ouvrir à tous. Pour le plus grand plaisir des uns et des autres, palpable dans leurs retours. Merci à elle !

Stéphanie

Quel plaisir que de mener les copains de CK/mer dans un endroit magique comme la presqu’île de Crozon. En plus avec Bertrand comme assistant de luxe, le groupe a pu être élargi à 19 kayakistes enthousiastes à l’idée de naviguer ensemble.

  • samedi 17/06 : Pen Hir / Tas de Pois / Pointe de Dinan
  • dimanche 18/06 : grottes de Morgat/ anse de St Hernot/Ile Vierge

Merci à tous pour la bonne humeur, le partage, l’animation sur l’eau et à terre mais aussi pour la discipline dans la navigation 😉. Vivement qu’on remette ça, vive le kayak, vive CK/mer !

Claude

Un très grand merci Stéphanie et Bertrand pour ce weekend à Crozon. J’avais tellement entendu parler de ces supers grottes et arches que c’était un réel bonheur de pouvoir les visiter en kayak. Et avec cette météo idyllique, cela était sublime. Merci à tout le groupe pour la bonne ambiance et votre gentillesse. Vive CK/mer !

Dominique

J’ai terminé en apothéose mon séjour dans le 29 avec une randonnée inoubliable des Tas de Pois à la pointe de Dinan, merci Stéphanie de l’avoir organisée, merci aussi à Bertrand de nous avoir accompagnés. Plein de nouvelles belles rencontres et une super ambiance. A bientôt. Portez-vous bien tous. VIVE CK/mer ! KENAVO.

Philippe

Merci à toi Stéphanie ! Merci de ta disponibilité, ta bonne humeur, ton enthousiasme, ta maîtrise. Merci de nous avoir fait découvrir ces paysages magnifiques et secrets dont seule la Bretagne puisse nous livrer !  Bises à très bientôt Vive le kayak, vive CK/Mer (Bevet CK/Mer comme on dit du côté de Brest !!…)

Gilles 

Je ne suis pas près d’oublier …
L’accueil chaleureux de Dominique, Stéphane et René,
Le sang froid de Michel sur la récupération d’un naufragé…,
La technique de pagaie groenlandaise de Françoise,
Le joli feu de joie de Claude,
Les éclats de rires de Soazig,
La bonne humeur de Ludovic,
Les superbes photos de Lionel,
La joyeuse équipe de Bouchemaine,
Les précieux conseils de Bertrand,
Et bien sûr, la partition maîtrisée de Stéphanie !!!
Merci pour ce moment…

Lionel

Merci Bertrand pour tes photos. Merci à Claude, notre fanfaron banana split, un vrai Show man. « Vivez l’aventure exotique, bananes flambées, kayak passionné ! ». Et surtout un big up à Steph notre super coach pour nous avoir concocté cette super sortie Ck/Mer malgré son déplacement pro  de dernière minute. 

Stéphane :Crozon, osons !

Il y a des destinations qui attirent forcément le kayakiste. La presqu’île de Crozon en est une, assurément. On en entend si souvent parler. « Tu devrais faire Crozon. Tu vas voir, ça va te plaire. L’eau est d’une couleur extraordinaire et puis les grottes…». La presqu’île de Crozon est aussi un des marronniers de la revue CKM : « le poids de mots, le choc des photos… » d’une certaine façon. Alors on tient compte des témoignages, on découpe les articles pour les mettre de côté et l’on se dit qu’un jour, nous aussi, nous oserons Crozon…

Et puis, Crozon est arrivé dans le programme de CK/mer – sans s’presser, le grand Crozon, le beau Crozon, avec ses grottes et son grand tas de pois… Non seulement, on pouvait tenter l’aventure, mais en plus c’était Stéphanie qui l’organisait. Alors, il n’était plus question d’hésiter. Et nous voici dix-neuf au rendez-vous, au camping municipal de Camaret (je ne dirai rien de plus sur Camaret et son recteur, n’insistez pas. En revanche, vous pouvez aller faire un tour au Café de la Marine – depuis 1880 – les yeux fermés pour déguster une crêpe, ou plusieurs). Pour encadrer le groupe, Stéphanie était accompagnée de Bertrand, tous les deux excellents connaisseurs des lieux, leur terrain de jeux…

Si j’ai bien tout suivi… Le premier jour, nous sommes partis de la plage de Kerloc’h, dans l’anse de Dinan, vers 10h, une heure avant BM à peu près. Le franchissement de la barre met tout de suite dans le bain (frais mais agréable). Nous nous dirigeons vers la Pointe de Pen Hir et les Tas de pois. La mer est belle, pratiquement pas de vent. Seule une houle longue vient se déverser sur des rochers tirant sur l’ocre parfois le marron, qui viennent se terminer dans la mer par plis ou par fractures. Les
articles n’avaient pas exagéré : la couleur de l’eau est somptueuse. On se retrouve dans la photo. On y avance sans trop y croire, la tête à contempler les falaises. Un peu avant d’atteindre la pointe, on aperçoit des grappes d’escaladeurs à chercher la bonne voie, ou à descendre en varappe. Et ce ne sont que les premiers que nous voyons. Le site le plus impressionnant se trouve derrière la Pointe, à la verticale de l’immense croix de Lorraine. L’évolution des grimpeurs le long de longues parois me file le vertige. Peut-être que notre navigation saccadée auprès des rochers leur donne pareille impression d’appréhension.

Il était dit que le passage entre les Tas de pois serait possiblement chahuté. Ça s’est, en partie, confirmé. « Entre la falaise et le premier pois, on peut passer chacun notre tour » quand une série de vagues s’engouffre dans le passage à angle droit et vient s’éclater contre le rocher. Ah, ben non, je vais faire le tour… Chacun s’engage comme il le sent. Le guide « kayak de mer, Bretagne » de Véronique Olivier et de Guy Lecointre précise qu’il convient de « regarder avec respect l’Aiguille, la Dentelé, la Fourche et autre tas de pois auprès desquels nous sommes aussi imposants que des puces de mer ». C’est bien ça : le respect admiratif d’abord (comment en serait-il autrement ?). Et l’impression de faire la puce de mer en sautillant au pied de ces masses imposantes et du jeu des vagues déferlantes. En contrebas de la croix de Lorraine, nous avons fait demi-tour et nous avons rebroussé chemin pour pique-niquer dans l’anse de Pen Hir.

L’arrivée en surf a ravi les uns et inquiété les autres. Petit clin d’œil à Joël : quelle riche idée de nous avoir initié au surf en avril dernier.

L’après-midi, notre déambulation s’est poursuivie jusqu’à la pointe de Portzen. De là, nous avons tracé une ligne directe pour atteindre la pointe de Dinan. Une visite des grottes, un peu avant l’extrémité, s’imposait. On prend conscience de la chance que l’on a de « voir. » J’aimerais utiliser le mot de « contempler », mais l’attitude de contemplation ne trouve pas sa place ici, ou pas très longtemps. Il vaut mieux rester en éveil. De toute façon, le bruit de vagues se fracassant à l’intérieur ou celui des galets roulés est suffisamment sensible pour que l’on demeure attentif. A la hauteur de la pointe, nous franchissons l’arche de pierre, en faisant face à une succession de vagues. Le ressac est perceptible au-delà de cette dernière. Nous poursuivons un temps notre progression vers le sud, avant d’opérer un demi-tour. Comment de nouveau passer sous l’arche avec cette fois des vagues dans le dos ? Eh bien là, encore, selon le ressenti de chacun. Je serai de ceux qui préféreront faire le
tour de la pointe, au large. Une pause sur une plage de galets, encadrée de falaises, (avec un départ pas si évident) et nous repartons en direction de la plage de Kerloc’h. La journée a été bien occupée.

Le lendemain, nous sommes un peu moins nombreux : quatorze. Les obligations du lendemain peuvent être aussi contraignantes que les aléas de la météo. Cette fois, nous partons de la plage de Postolonnec, un peu à l’est de Crozon. Nous suivons la côte vers l’ouest. Plus exactement, nous flânons de grotte en grotte. L’image fait encore un peu « puces de mer » décidément. Le rouge dû à l’oxydation de la pierre est encore plus prégnant. Les hauteurs sont crénelés de conifères adoucissant ce que l’on peut ressentir du paysage. Certains s’avancent hardiment jusqu’aux bordsde la falaise, ornant quelquefois l’entrée d’une grotte en contrebas. Nous progressons en traversant l’anse de Morgat. Un peu plus loin, c’est la Pointe de Saint-Hernot, puis la plage de l’île Vierge.

Comme il est l’heure, nous commençons à rebrousser chemin, pour le groupe de Bouchemaine (Bushmen ? BushMaine ?). Un petit arrêt s’impose pour nous restaurer. Tandis que les derniers, les plus braves, les plus proches, les plus bretons (veuillez entourer la ou les mention(s) privilégiées), continuent plus au sud, nous terminons la navigation sous la pluie. La durée de la route se rappelle à
nous. Le Cap de la Chèvre sera pour une autre fois.

Qu’est-ce qui fait une belle navigation ? Les lieux, le paysage, l’état de la mer (la couleur de l’eau sous la pluie est tout aussi extraordinaire) : c’est certain. Mais aussi les rencontres. C’est un plaisir renouvelé de faire d’en nouvelles et de retrouver les anciennes connaissances de sorties passées.

Merci à Stéphanie pour cette belle découverte ! Et à Bertrand à la fois pour l’avoir secondé et pour ses conseils techniques lors des arrêts plages. Voilà : Crozon, c’est à faire et à refaire… J’ai l’impression de ne pas avoir vu grand-chose…

(Le texte de Stéphane a également été publié sur la page du club de kayak de Bouchemaine).

Pour continuer


Commentaire sur « “Weekend CK/mer à Crozon – 17-18 juin 2023” »

  1. Avatar de Dugay
    Dugay

    Sympa cette sortie « Bravo Stéphanie ! » , j’ai raté cette belle sortie pour raison de Corse de Propriano à Porto Vecchio » avec des bivouacs de rêves !!
    Stéphane, je reconnais l’élégance de tes retours d’expériences, merci pour le clin d’œil sur le surf. Je vais naviguer sur le nord Bretagne cet été, alors si cela motive quelqu’un j’aurais plaisir à partager quelques navigations. En principe, je vais sur Molène fin août selon la météo et avant je suis au rassemblement à Plérin.
    Au plaisir de se revoir

    Joël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour suivre l’actualité de ck/mer et du kayak de mer

Les derniers articles

  • Week-end descente de la Loire – Avril 2024

    Week-end descente de la Loire – Avril 2024

  • Carte d’urgence – à télécharger

    Carte d’urgence – à télécharger

  • Lexique international du kayak de mer – Allemand, Anglais, Catalan, Espagnol, Français

    Lexique international du kayak de mer – Allemand, Anglais, Catalan, Espagnol, Français

  • Petites annonces, appels à naviguer et messages

    Petites annonces, appels à naviguer et messages

  • Glossaire anglais-français du kayak de mer

    Glossaire anglais-français du kayak de mer