Catégories
kayak de mer

Historique Bulletin

BULLETIN CK/mer et HISTORIQUE

Pour mieux comprendre certains articles, il est important de les re-situer dans leur contexte historique. Ce bref rappel des faits marquants de notre histoire kayakiste permettra de fixer quelques points de repère.

 

Les origines de CK/mer

L’association CK/mer a été fondée à Paris, le 20 octobre 1980, déclarée le 29 septembre 1981 sous le numéro 29/1098, parue au journal officiel du 15 octobre 1981.
Membres fondateurs : François Blanc, Jean-Jacques Blanchet, Loïc Bourdon, Alain Cornette, Huguette Huzé, Monique Le Chevallier, Guy Ogez, et John Kuyser. Voir la liste des administrateurs.
Jean-Jacques Blanchet est président pour les années 81, 82 et 83.

CK/mer à ses débuts, par son secrétaire général Guy Ogez, avait l’ambition de faire la synthèse entre Les Glénans (Centre nautique) et la F.F.C.K. (Fédération Française de Canoë-Kayak), et d’être le lien entre les différents organismes concernés par le kayak de mer.

Dessin paru dans le bulletin CK/mer n° 8, page 1, en 1982. On peut y lire de gauche à droite, sur les anoraks des kayakistes et sur les coques des kayaks :

– En haut : CNG ( » Centre Nautique des Glénans « ), BCU ( » British Canoe Union « ), CK/mer ( » Connaissance du Kayak de Mer « ), Illisible … ; FFCK ( » Fédération Française de Canoë-Kayak « ).
– En bas : JERSEY ( » Advanced Sea Kayak Club « ), GWEN A DU, AJ ( » Auberge de Jeunesse de Paimpol « ), ECB (  » Ecole des Chefs de Base Nautique des Glénans  » à Concarneau. C’est devenu INBG :  » Institut Nautique de Bretagne des Glénans « , 2 rue Bayard à Concarneau), SNSM ( » Société Nationale de Sauvetage en Mer « ), CKM ( » Canoë Kayak Magazine « ), ILRCC ( » International Long River Canoeist Club « , créé par Peter SALISBURY, dont la Lettre a cessé de paraître depuis une bonne douzaine d’années. A l’époque ce club regroupait tous les kayakistes européens au très long cours.), CCLG ( » Corps of Canoe Life Guards « ), BCMA ( ?….), LES KAYAKISTES SOLITAIRES.

Guy Ogez marque fortement CK/mer de son empreinte pour les années 81, 82, 83 et 84. En 85 il devient président d’honneur. Le président, en 85, est alors Patrick Nérisson et les autres membres du CA : Pascal Bourdon, Anne Marsouin, Pierre Malinge, Philippe Desmars, Guy Cloarec, Jean-Marc Janvier, Marc Delahaie-Poupon, Antoine Pelhuche, François Jouas-Poutrel. Les correspondants régionaux : Christian Gabard, Marc Delahaie-Poupon, Michel Guillotin, Rémi Gibeaux, Patrick Nérisson.

 

Les débuts du bulletin CK/mer

Les premiers numéros du bulletin de CK/mer échappent partiellement à notre classification : les articles y font 8 à 10 lignes et informent, entre autres, sur l’actualité kayakiste de l’époque, entre autres internationale, sur les structures et associations qui animaient l’activité en France et à l’étranger (ce que reprendra P.K.I. plus tard. « www.pariskayak.net« ). Ces articles très courts, que nous pourrions qualifier de « brèves » aujourd’hui, sont le témoignage du fourmillement du milieu kayakiste à cette époque.

On remarque que des formations moniteurs kayak de mer se sont déroulées au Centre Nautique des Glénans en mars et avril 1983 (n° 10 p. 2). « La croisière salée », pour découvrir les Glénans en kayak (avec bateau accompagnateur), est l’exemple d’une collaboration CK/mer-Centre Nautique des Glénans (1983, n°11 p.6).

L’Auberge de Jeunesse de Paimpol, avec Guy Cloarec, propose à partir de 1980 des formations payantes pour une pratique du kayak de mer en autonomie. Citons quelques formateurs référents de l’AJ de Paimpol : Guy Cloarec, Loïc Bourdon, Patrick Lemoine, Yann Lemoine, Pascal Mallard, François Chouvellon, Christian Scalbert…

 

CK/mer et la FFCK (Fédération Française de Canoë-Kayak)

La FFCK a toujours été centrée principalement sur la rivière et la compétition, même si ses clubs proposent une pratique encadrée, accompagnée, du kayak de mer de loisirs ou encore la participation à des compétitions de « mérathon ». La randonnée itinérante était globalement ignorée.

Les kayakistes intéressés par une pratique non-encadrée, responsable et autonome, se tournent souvent vers des associations comme CK/mer, l’Association de Kayak de Mer du Ponant (AKMP), l’Association des Kayakistes du Trégor-Goëlo, Kaméléon, Binic Kayak Mer (BKM), Marenostra, Rando Kayak Mer (RKM – Larmor Baden), etc… ou un centre de formation comme l’Auberge de Jeunesse de Paimpol (temporairement fermée).

Ces deux mondes sont complémentaires. Un certain nombre de kayakistes oeuvrent dans des clubs FFCK et parallèlement pratiquent de façon indépendante (avec des amis et dans des structures liées aux pratiques autonomes). La plupart des cadres FFCK sont issus de la compétition, ce qui explique pour une part cette différence de culture entre les deux approches de notre activité.

Le bulletin relate quelques actions de la F.F.C.K. de 1981 à 1983, pour ce qui est du kayak de mer hors compétition. Celles-ci sont l’initiative de quelques personnes motivées comme Denis Cheminade et quelques autres (n° 2 : « spécial histoire ») ; René Trégaro (n°4, p. 2 et n°5, p. 4…) ; Jean Lutz (n° 4, p. 2 et n° 5, p. 2…) ; Michel Guillotin (n° 11, p. 6 : le « Rallye fédéral de Bretagne sud ») ; Christian Gabard (n° 12, p. 6 : « Traversée de la Manche » transformée en « Raid International aux Iles Chausey ». Les  » Journées Franco-Britanniques à St Malo du 9/10 octobre 1982 (n° 9, p. 1 et 2) sont présidées par Bertrand Colombe, président d’honneur de la F.F.C.K. (n° 8, p. 2).. mais les années 83 et 84 voient apparaître une rupture dans les relations CK/mer- F.F.C.K.

Dix-sept ans après cette rupture, la mise en place de la 6ème catégorie pour les kayaks de mer, par la F.F.C.K. et la Fédération Française des Sports d’Aviron, avec l’arrêté du 28 juin 2000, créera de nouvelles tensions. Cet arrêté impose d’installer 30 à 40 litres de mousse pour la flottabilité dans les kayaks. Si les kayakistes sortant à la journée ne sont pas spécialement gênés par cette mesure (à part le prix), les randonneurs sont lourdement handicapés par les problèmes de chargement engendrant des problèmes de sécurité.

 

CK/mer et Pagayeurs Marins

« PAGAYEURS MARINS, Fédération de la Plaisance en Kayak de Mer » (président : Philippe Lasnier) est créée en mars 2001. Elle a pour objet le regroupement d’associations et d’individus utilisateurs de kayak de mer en vue de les représenter devant les instances nationales et internationales (objectif délaissé par CK/mer depuis un certain nombre d’années).
Son premier objectif est la modification de l’arrêté du 28 juin 2000.

L’association CK/mer est affiliée à cette nouvelle fédération depuis son AG du 12 novembre 2001. Guy Ogez, fondateur de CK/mer, est Président d’honneur et co-fondateur de Pagayeurs Marins (www.pagayeursmarins.org).

L’adhésion de CK/mer à cette nouvelle fédération s’est essentiellement faite sur la base de la défense d’une réglementation acceptable, suite à la mise en place déplorable de la 6ème catégorie. L’appellation  » Fédération  » répondait à une demande des autorités ministérielles et maritimes qui ne voulaient avoir comme interlocuteurs que des  » Fédérations « . L’existence de deux associations nationales, CK/mer et Pagayeurs Marins, soulève des interrogations sur l’organisation et les objectifs respectifs de ces deux structures. Début 2004, des discussions sont en cours pour trouver des solutions acceptables pour tous.

 

Nombre d’adhérents à CK/mer (création de CK/mer en 1981)

Dans le n° 15, p. 1, sous le titre  » Un bateau qui revit « , il est précisé :  » Cette année (1985, ndlr), CK/mer fêtera son cinquième anniversaire avec plus de 500 membres… « .

Dans le n° 18, p. 1, décembre 1985, Patrick Nérisson écrit « CK/mer, comme la plupart des associations, doit sa création à un homme et à une idée. La disponibilité de Guy Ogez pendant quelques temps et son idée, qui faisait son chemin, ont assuré pendant trois ans le succès de CK/mer. Près de 600 adhérents en France, bien sûr, mais aussi à l’étranger, une manifestation annuelle à Saint-Malo qui ne déplace pas seulement les adhérents mais aussi les constructeurs de bateaux et les fabricants de matériels, on commençait à trouver ça normal et on ne pensait pas assez que tout reposait presque entièrement sur un seul homme », il ajoute « Certes le nombre des adhérents, environ 130 en décembre (1985, ndlr), est encore loin d’avoir retrouvé le niveau de 1983… ».

En 1984, Guy Ogez, face à ses obligations professionnelles, prendra donc ses distances. Le retrait de cette personnalité centrale de l’association, entraînera un net ralentissement des activités de CK/mer, avec une reprise en 1985.

Début 2004, le nombre d’adhérents à CK/mer (associations et professionnels inclus) est d’environ 200.

 

Le bulletin CK/mer : une certaine mémoire

Les bulletins de CK/mer étant composés d’articles, considérés comme des courriers d’adhérents adressés aux autres adhérents, ne prétendent pas couvrir intégralement l’actualité kayakiste.
Relevons quelques manques, entre autres, l’expédition remarquable d’une équipe dirigée par Guy Cloarec (qui fut membre du CA de CK/mer de 83 à 92 et correspondant régional CK/mer des Côtes d’Armor de 88 à 92) :
« Il était six kayaks de Paimpol qui franchirent le Cap Horn », Ouest-France relate par cet article ( 20-03-96 Rennes) l’expédition de Guy Cloarec, Pascal Béal, Frédéric Berrod, Jean-Michel Couty, François Jouan et Pascal Mallard. Ces six kayakistes touchèrent le Cap Horn le 14 janvier 1996 après 10 jours de navigation périlleuse. Cet exploit est également raconté dans un document de l’Auberge de Jeunesse de Paimpol « Cap Horn ». (Auberge de Jeunesse de Paimpol Château de Kerraoul 22500 Paimpol).

Ils existe de nombreux autres randonneurs au long cours qui n’écrivent pas, très peu, ou ailleurs, sur leurs engagements kayakistes. CK/mer est la plus importante mémoire du kayak de mer en France, hors-compétition, mais c’est une mémoire limitée par son principe de fonctionnement. La rédaction des articles dépend de la bonne volonté, des expériences et des talents de ses membres. La coordination et la mise en page sont assurées par une équipe bénévole.

En plus de Connaissance du Kayak de Mer www.ckmer.com, autres mémoires :