Tuto : fabriquer un bout de remorquage

Tuto : fabriquer un bout de remorquage

|

Pourquoi un bout de remorquage ?

Le bout de remorquage est un élément essentiel de la sécurité en kayak de mer. A tout moment, chacun doit pouvoir venir en assistance aux kayakistes avec lesquels il/elle navigue.

On remorque, par exemple :

  • pendant une récupération, pour éviter une dérive vers une zone dangereuse (rochers, veine de courant, chenal…)
  • dans le vent, pour aider un kayakiste à tenir sa trajectoire
  • pour aider un kayakiste fatigué ou malade (tendinite, blessure, mal de mer, hypothermie, hypoglycémie…)
  • quand un kayak est défectueux (kayak plein d’eau, dérive bloquée…)

Quel type de bout ?

Différents types de bout existent : ils peuvent être à poste sur le pont ou sur soi dans une ceinture largable.

Dans tous les cas :

  • le matériel est opérationnel et manipulable en conditions difficiles (mer agitée, doigts engourdis, etc.)
  • le bout peut être largué sous tension, en traction
  • le bout est facilement accessible, rangé hors utilisation, et facilement rangeable après utilisation
  • le bout a une partie élastique qui sert d’amortisseur pour éviter les à-coups lors de remorquages dans les vagues

On en trouve dans le commerce prêts à l’emploi. Ils sont généralement dans un sac, ce qui permet de garder le bout rangé et d’éviter de faire des nœuds ; ou associés à une ceinture largable.

On peut également en fabriquer un facilement moyennant un peu de matériel (40 euros environ) et d’application.

Le tuto

Les achats

12 m de bout de polyester tressé de diamètre 6 mm, de couleur voyante de préférence (le bout après fabrication fera environ 8,50 m)
70 cm de sandow de 6/8 mm de diamètre pour fabrication de l’amortisseur (longueur après fabrication : environ 33 cm)
flotteurs (type flotteurs ovoïdes pour filets de pêche) : soit 5 petits (ø 35 mm, L 46 mm) ou 3 moyens (ø 43 mm, L 72 mm). Préférer les flotteurs fins.
1 mousqueton « rapide » de 75 mmm (en inox)

Faire l’amortisseur

A 8 m environ d’une extrémité, installer un amortisseur composé du
sandow et du bout enroulé autour. La longueur de l’amortisseur, après fabrication, est à peu près de 33 cm, mais environ 2,60 m de bout sont absorbés par cette fabrication. Un nœud, de chaque côté des spires, fixe l’amortisseur.CKmer - Bout de Remorquage

Ajouter les flotteurs

Proche de l’extrémité, placer les flotteurs en faisant un nœud de
chaque côté du groupe de flotteurs les empêche de se déplacer.

Attacher le mousqueton

Faire un nœud avec le moins d’aspérités possibles, possiblement finir avec une ligature. Le mousqueton servira à crocheter la ligne de vie du kayak aidé.

Option pour l’autre extrémité

L’autre extrémité sera attachée au kayak du secoureur. Cela pourra être via un double noeud gansé sur la ligne de vie ou via un mousqueton largable (type mousqueton de spi).

Rangement

Le bout devra être rangé de façon à ce qu’il ne se défasse pas lors de passage de vagues ou lors d’esquimautage.

>> Télécharger le dossier sur le bout de remorquage

>> Télécharger la fiche pratique


Le Club Sète Kayak Mer a mis en image le tuto :

Une vidéo pas à pas

Le Centre Nautique de Plouhinec propose une vidéo pas à pas montrant la fabrication d’un bout de remorquage (conception un peu différente).


Pour suivre l’actualité de ck/mer et du kayak de mer

Les derniers articles

  • Week-end descente de la Loire – Avril 2024

    Week-end descente de la Loire – Avril 2024

  • Carte d’urgence – à télécharger

    Carte d’urgence – à télécharger

  • Lexique international du kayak de mer – Allemand, Anglais, Catalan, Espagnol, Français

    Lexique international du kayak de mer – Allemand, Anglais, Catalan, Espagnol, Français

  • Petites annonces, appels à naviguer et messages

    Petites annonces, appels à naviguer et messages

  • Glossaire anglais-français du kayak de mer

    Glossaire anglais-français du kayak de mer