Chronique d’un sauvetage et hypothermie

Hypothermie, zones de perte de chaleur

Le dimanche 26 mars 2000, lors d’une sortie kayak de mer du Comité Départemental des Côtes d’Armor organisée par le Club de La Roche-Derrien aux environs de d’Ile d’Er (Plougrescant), un plaisancier de 60 ans a été retrouvé dans l’eau, accroché à la coque de son voilier retourné, dans un état d’hypothermie assez avancée.
Un bateau de pêche est passé à proximité sans l’apercevoir. Il a été repéré et secouru par des kayakistes du Club de La Roche-Derrien alors qu’il était dans l’eau depuis deux heures trente.
Nous avons demandé d’une part au sauveteur et au secouru leurs témoignages, et d’autre part à Odette et Soizic du « Club » de l’A.J. de Paimpol, participantes à cette sortie, une réflexion sur les mécanismes de l’hypothermie et les comportements à adopter …

Lire la suite en téléchargeant le buletin CK/mer n°86

Comme vous le lirez dans l’article, en cas d’hypothermie légère (36°) :
– protéger la personne des intempéries (eau et vent) : couverture de survie si possible et isolement dans un endroit abrité
– la réchauffer doucement, de préférence avec des bouillottes tièdes sur la tête, le cou, les flancs mais pas sur les membres sous peine de la tuer.
– NE PAS FRICTIONNER.
– si l’abri est possible et la personne suffisamment vigilante, il est encore possible de la déshabiller avec précaution pour lui passer des vêtements secs surtout en cas de combinaison néoprène. La sécher en tamponnant sans frotter.
– si la victime peut se tenir assise, donner à boire une boisson tiède non alcoolisée et sans caféine.
– surveiller constamment pouls, respiration, état de conscience

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *