• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
le lien de tous ceux qui pagaient en eau salée

Conférence sur l'histoire du canotage : 14 avril à Créteil

Envoyer Imprimer PDF

Conférence sur l'Histoire du canotage par Frédéric Delaive, Commissaire et organisateur des Régates 1900 "Festival de l'Oh" 2015 à Joinville le Pont Polangis, le mardi 14 avril à partir de 19h00, collège Amédée Laplace, 10 rue Amédée Laplace, 94000 Créteil. [TS-11-AVR-2015]

 

" (...) Le canotage, premier loisir moderne, a plutôt muté suite aux évolutions techniques de la plaisance, à la découverte de nouvelles pratiques et de nouveaux espaces géographiques. Avant même que l’on puisse parler d’une concurrence du vélocipède, les sensibilités changent : à la fin du XIXe siècle et dans la première moitié du XXe siècle, ce n’est plus le canot des marins et des explorateurs qui attire mais les dériveurs à la voile, les hors-bords et surtout les canoës « canadiens » ; le canoë amérindien à la pagaie, léger et bon marché, qui se transporte à moindre coût jusque sur le littoral. À partir des années 1930, puis des années 1950, lorsque les citadins atteignent en nombre la mer, le rêve des canotiers parisiens est enfin réalisé et, de ce fait, la Seine et la Marne, les cours d’eau urbains et suburbains en général, perdent de leur pouvoir et de leur charme ".

Frédéric Delaive, docteur en histoire contemporaine et chercheur associé au CERHIO, dont la thèse Canotage et canotiers de la Seine, genèse du premier loisir moderne à Paris et dans ses environs (1800-1860), Université de Paris I Panthéon Sorbonne, 2003, 749 p. devait être adaptée aux Presses Universitaires de Rennes en 2014 sous le titre : Les Canotiers de la Seine. Aux origines du loisir et du sport modernes (1800-1860)."

Sources : Le blog Les poissons dans les arbres. Bateaux bois et canotage et l'article de Frédéric Delaive " La Genèse du Canotage (1800 - 1860) - la genèse d’une question historique " paru dans la Gazette des Amis de la Maison Fournaise, n° 9, 2e semestre 2013.

You are here